6 items tagged "pâques"

Résultats 1 à 6 sur 6

2017/04/16 - Homélie - Pâques

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le mercredi 30 août 2017 12:40

Nous voici le jour de Pâques. Vous savez ce qui se passé cette nuit. Le Christ est ressuscité. Saint Pierre nous le rappelle dans la lecture des Actes des Apôtres. Marie Madeleine en a fait une expérience saisissante.  


La preuve du tombeau vide est scientifique, regardez de près les textes ! Que du factuel. Mais cette évidence scientifique ne dispense pas d’un acte de foi. La preuve, si nombreux sont ceux qui malgré les évidences scientifiques n’y croient toujours pas. Faites une enquête scientifique et échangez entre vous cet après-midi par exemple. Les évidences sont toujours les plus difficiles à aborder. C’est comme ce garçon en caté qui a réagi à au récit de mon appel pour devenir prêtre. Droit dans les yeux, il me lance je ne crois pas. C’est un acte de foi peut être bien courageux que de dire que l’on ne croit pas, alors que vous savez comment cela s’était passé. Mais c’est un acte stérile qui coupe la relation et qui coupe de la vie. C’est la question de disponibilité à accueillir l’inouï. 


Maintenant, la nuit, la longue nuit de solitude et de ténèbres est finie. Elle est finie symboliquement, comme une figuration du passage de la mort à la vie. Mais elle est finie réellement, car le passage de la mort à la vie a déjà été initié par le Christ ressuscité. Et notre résurrection prend forme d’un réel possible. Croyons-nous cela ? 


Les deux femmes baptisées hier dans cette chapelle l’ont fait dans cette foi. Nous étions unis par la pensée et la prière, comme à tous ces plus de trois mille adultes baptisés dans cette nuit de Pâques à Hong Kong et plus de 4 mille en France. 


Et aujourd’hui nous sommes là pour réactiver notre foi. Le temps de carême et donc de combat avec les ténèbres en nous est fini. Les privations visant à nous reconnecter avec l’essentiel sont finies aussi. Durant toutes la Semaine Sainte, nous avons participé aux célébrations qui commémorent les événements fondateurs de la foi chrétienne. Symboliquement, nous avons accompagné Jésus dans sa passion. 


Maintenant, place à l’accueil, d’une façon nouvelle, de cette lumière qui nous dit la Vie et qui nous y conduit. 


Qu’est-ce qui va changer après cette messe ? Comment vais-je réactiver l’espérance chrétienne en moi et en rayonner ? Quel sont les lieux de mort que je quitte avec soulagement, joie ? 


Suis-je prêt/prête à accueillir de nouveau ce Christ qui me précède sur les routes du monde  où me conduisent les routes de ma propre vie ?


Le Christ est ressuscité. Le Christ a choisi son Eglise pour en être témoin. Nous sommes ensemble le signe de sa résurrection. Nous sommes les premiers témoins de son amour. AMEN

2017/04 - Journal - Pâques œcuménique

Category: Journal
Créé le jeudi 24 août 2017 16:10

Bonjour à vous tous qui allez au rassemblement œcuménique pour proclamer la Résurrection du Christ ensemble avec tous les chrétiens, dont nous sommes unis par la même foi et la même charité christique. Je m’unis à vous en pensant à tous ce que nous avons pu vivre ensemble par le passé dans le Val-d-Oise et en région parisienne. Les derniers événements en Égypte, où une fois de plus nos frères coptes ont été pris pour cible d’attaques meurtriers, me font adresser  ce message à mes amis Père Moussa et son épouse Nervine et par eux à tous les leurs. Oui, nous sommes unis à vous pas seulement dans cette recherche de la communion entre nos églises sœurs, mais aussi dans la recherche de la paix.  A Hong Kong, nous ressentons aussi les soubresauts de cette violence aveugle. Dans le cadre d’une association protestante qui a été créé pour s’occuper des réfugiés politiques qui se trouvent ‘coincés’ à Hong Kong souvent dans l’espoir (bien mince !)  de partir ailleurs, nous la communauté catholique francophone, nous sommes en partenariat privilégié en prenant soin plus particulièrement des chrétiens francophones.  L’autre jour j’ai été  en visite dans ce centre en participant au repas que nous préparons deux fois par mois et j’ai rencontré une maman copte avec ces deux enfants, leur père étant resté au pays. La fille ainée a appris l’anglais en quelques mois, mais elle n’est pas scolarisée, les formalités sont longues et complexes. Deuxième exemple, les futurs mariés, inquiets de l’avenir et face à toute cette montée de la violence, m’ont directement interpelé :  Père, que devons-nous faire ? Je me suis trouvé en situation de Jean-Baptiste qui dit ce qu’il faut tout en indiquant le Christ. Quatre étapes en ressortent : prier pour la paix, s’informer à bon escient mettant l’intelligence au service de la compréhension de la situation, ne pas attiser les conflits ou leurs germes, tous cela afin d’être prêts à témoigner lorsque la situation nous le demande autours de nous en étant attentif aux situations de détresse etc.  (et c’est bien plus qu’une générosité humainement motivée)


Chers Moussa et Nervine, j’ai pensé à vous écrire à la suite de ce qui s’est passé dernièrement en Égypte. Gisèle m’a proposé de le faire à l’occasion de  votre  déplacement commun avec d’autres chrétiens qui vous accompagnent pour fêter la Pâques. Ainsi elle a devancé mon désir et l’a orienté de la sorte, ce dont je lui suis reconnaissant. En souvenir de ce voyage œcuménique que nous avons fait grâce à vous, il y a déjà bien des années, juste avant l’éclatement des conflits, je me joint maintenant  à vous à distance, alors que je célébrerais la messe de Pâques à Rosary Hill school à Hong Kong en méditant sur les paroles du pape Schenouda IV qui nous avait reçu en audience, en parlant avec modestie qui ne trompe pas de ce devoir qui incombe sur tous les dirigeants des différentes Églises et qui consiste à chercher d’abord le Royaume de Dieu et sa justice. L’unité est à ce prix et elle cherche  ses adeptes dans toutes les confessions chrétiennes. Bien à vous en Christ, P. Rémy Kurowski, Sac

2017/04/15 - Homélie - Veillée pascale

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le jeudi 24 août 2017 14:19

Courage d'être baptisé et d'être croyant ! Courage de croire en la résurrection et ses conséquences. A toute époque est sollicité le courage de la foi. Mais il y a des périodes où cela devient très urgent. Il semble qu’à   nouveau ce soit le temps, maintenant,  où nous sommes interpellés directement et personnellement.

 Qui es-tu? Que désires-tu, et où va ta vie ? Il y a des périodes où le courage d'action rend caduque la paralysante complaisance du doute, ou pis encore !, ne pas se sentir concerné. Le tombeau vide nous interpelle. Et le monde attend de nous une réponse claire. Jésus, oui ou non, est-il ressuscité?  La suite en découle, en découle en termes de courage.

Courage pour sortir de notre propre zone de confort. Déjà  la fraternité humaine est à ce prix. Et ceux qui vous disent qu'ils la vivent, cette fraternité, naturellement, sans aucun effort, spontanément, ne les croyez pas trop vite. Vérifiez d'abord quels sont leurs véritables lieux de combat, ou tout au moins les supposés.

Car la vraie fraternité, comme la vraie vie, tout  comme la vraie foi, tout cela s'acquiert au prix de vrais combats. Petits, pour la plupart du temps, peut-être insignifiants aux yeux des autres,  mais revêtant une importance  capitale pour nous.

Combat pour ce léger remaniement de notre agenda. Remaniement afin de venir ce soir et demain et toutes les semaines de l’année. Venir pour, ensemble, entretenir la flamme d'Esperance divinement fondée. C'est aussi un petit détail de ma vie  qui va être modifié aux prix de mon effort de Carême.

C'est une attitude nouvelle dans le travail qui sera inspirée par la foi dans mes relations professionnelles. Par ex., en regardant désormais mes collaborateurs non pas comme des machines à générer du profit, mais comme des partenaires d'un projet commun.

Tout cela suppose le courage de sortir de notre zone de confort. La foi chrétienne, sans le négliger, ne vise pas en premier le bien être. Elle vise le déplacement en vue du bien être en Dieu. Et cela suppose d'accepter tous ces remaniements. Parfois, non sans gêne !

Le tombeau vide est plein d'Esperance.  A la place de nos lieux de mort en nous et chez les autres, mettre de la vie. A la place de l'impossible humain, mettre du possible divin.

Audrey et Sarah, et Basil dans quelques mois en France !

Votre véridique cheminement vers le baptême s'enracine dans tous ces désirs. Et vous le savez que, finalement, tous ces bons désirs sont divinement inspirés. Vous découvrez cela au fur et à mesure que vous avancerez vers la foi de l'Eglise. Et après votre baptême, cette foi de l’Eglise ne va cesser de croitre.

C'est au plus intime de vous-même que va se faire cet  approfondissement. C'est dans la prière quotidienne et le rassemblement dominical que vous allez l’accueillir et le consolider. Ici ou ailleurs, vous trouverez toujours un ou deux amis de ce Christ. Et son Esprit, par eux aussi, continuera à vous enseigner toute chose.

Dans quelques instants, une grande plongée pour une vie toute autre. Une grande plongée pour une vie bien plus belle. Vie renouvelée dans l'espérance de la Pâques, que personne ne pourra vous ravir. Amen

2015/04/04 - Homélie - Veillée pascale

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le lundi 1 juin 2015 15:08

Cette nuit est bien unique pour nous tous.

La seule de toute l’année.

Pour certains d’entre nous, elle est unique de toute leur vie et pour toute leur vie.

Ceux qui vont recevoir le baptême cette nuit,

Savent que plus rien ne sera comme avant,

Tout sera désormais nouveau.


Nous célébrons la nuit de la Résurrection du Christ et de la nôtre.

Saint Paul dans l’épître aux Romains nous rappelle les contours d’une telle vérité.

Mort et ressuscité, mort pour le péché et vivant pour Dieu.

Mort à cause du péché et vivant à cause de Dieu. 

L’amour est à ce prix-là,


En vertu de cette vérité, dans quelques instants,  vous allez être plongés dans les eaux.

Eaux, qui sont habitées d’une promesse : 

À cause de la mort du Christ promesse de sa résurrection en nous.


Cette eau,  a été symboliquement sanctifiée par  deux choses :

- non seulement par la prière de bénédiction,

- mais aussi par le geste de la plongée du cierge pascal allumé.


Christ lumière pour nous guider vers la source, la source pour nous y abreuver.

Abreuver de cette eau pour ne pas oublier de quel amour nous sommes aimés et à quel amour nous sommes appelés.

Dans ce geste de la plongée de la  lumière dans l’eau, comme si l’Eglise voulait signifier la présence d’un paradoxe

Unir le feu et l’eau, impossible, l’un éteint l’autre.

Mais le feu de la lumière de Dieu éclaire les ténèbres de la mort et donc du péché que cette eau accueille et purifie.

Le Christ qui a pris sur lui nos péchés, mais aussi toutes nos souffrances sans que celles-ci soient causées par notre  péché, voire même de quiconque.

Toute notre condition humaine avec ce qu’elle a de difficile mais aussi de magnifique, exaltant ;

 Le Christ est devenu l’un d’entre nous

- pour nous rejoindre en entier

- nous ramener non seulement purifiés, mais  anoblis par la filiation divine, en tant que ses frères et sœurs.

Ainsi plongés vous serez en entier à lui,

Sans trop savoir que cela signifie dans les profondeurs de votre être, ni  comment cela pourra se faire ?

Car, comme Marie à l’Annonciation, vous vous posez la question : comment cela est-il possible,

Je ne suis qu’un homme, je ne suis qu’une femme, un être de terre, pas un ange.

Justement,  le baptême vous consacre dans votre humanité en vous restituant dans la  dignité d’enfant de Dieu.

Et ainsi vous consacrant, le baptême devient le lieu de passage vers Dieu avec toute l’humanité

Heureuse de savoir être née d’un tel amour.

Le vide du tombeau vide que les femmes et les apôtres constatent se remplit dans leur cœur d’un plein, plein de cet amour et de la joie que cela procure.

2014/04/20 - Homélie - Pâques

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le mercredi 4 juin 2014 15:37

Ce matin-là  semblait être  comme tous les autres. Et ceci en dépit des événements dramatiques de ces derniers jours concernant  Jésus. Et puisque avec sa mort tout est fini, il ne reste qu’accomplir un geste tout compte fait banal. Aller sur sa tombe pour  se recueillir. Peut-être pour  terminer le rite funéraire que l’on n’a pas pu achever le soir même de sa mort : Embaumer le corps d’un mort en signe de respect pour la dépouille mortelle.


Ce matin-là Marie-Madeleine se rend  donc au tombeau. Comme d’autres se rendent au travail, à l’école voire même à l’église. On y va,  et si l’on  presse le pas c’est peut être parce que l’on est déjà un peu en retard.


Marie-Madeleine se rend au tombeau à pas normal. Mais le retour est bien différent. Elle court et elle fera courir Pierre, Jean et tous les autres et jusqu’à nous. La routine de la vie ordinaire, le cours  de l’histoire de l’humanité en sont bouleversés.


Et si nous avons vraiment bien vu le tombeau vide, c’est-à-dire si nous croyons que vraiment le Christ est ressuscité, nous ne pouvons que courir, nous  aussi.  Tout d’abord pour venir ici ou ailleurs pour rencontrer d’autres comme nous, aussi stupéfaits que nous. Aussi ivres de joie.  Puis courir dans la vie pour le dire aux autres.


Mais diriez-vous, courir  à la longue  c’est fatigant. On veut bien  si c’est juste pour être en forme physique et puis si l’air est respirable.... Toutes les conditions d’usage.


Evidement pour courir  comme Marie Madeleine, Pierre Jean et tant d’autres, il faut avoir une bonne raison. Il faut avoir une raison bien meilleure que celle qui nous fait courir dans la vie ordinaire, aux affaires de ce monde.


Et en plus, il est vrai, l’on ne peut pas le faire tout le temps.  Car il y a un temps pour tout. Un temps pour courir et un temps pour s’arrêter, pour agir et méditer,  pour apprendre et transmettre.


Aujourd’hui nous voyons Marie-Madeleine, Pierre et Jean courir !  Et notre coeur est en joie.


Notre coeur est en joie pour leur course. Mais aussi pour toutes nos courses de la sorte déjà effectuées, comme pour celles à venir. 


En attendant fêtons entre nous la victoire de la vie sur la mort.


Le tombeau vide est plein d’amour que seulement amitié et amour véritables peuvent faire comprendre.


Et pour bien voir le plein du vide du tombeau de Jésus,   nous avons Dieu et sa  grâce qui de génération en génération nous fait retentir le message du tombeau vide. Et si nos têtes en sont pleines, Dieu fera le reste.    

2014/04/19 - Homélie - Veillée pascale

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le mercredi 4 juin 2014 15:34

Nous  voilà dans une  joie éclatante :   ‘Le Christ est ressuscité’ et nous nous le disons les uns aux autres pour ainsi partager une telle joie.


Nous sommes au coeur de la nuit.   Nous veillons dans la nuit, nous veillons avec une lumière que les ténèbres ne peuvent pas  absorber ou détruire.  Les ténèbres du monde des  morts avec tous leurs gardiens  veuillent pour que la mort et la peur qui en résulte continuent à faire leur  oeuvre. Ces ténèbres-là ne sont plus en nous ni immédiatement autour de nous, car  nous sommes dans la lumière.  Nous veillons  éveillés par une telle bonne nouvelle. 


Cette lumière nous l’avons introduite dans le bâtiment église pour être Eglise, peuple de Dieu en marche  vers le Royaume de Dieu, ce corps du Christ et ce temple de l’Esprit.  Nous sommes porteurs d’une telle lumière au-dedans de nous-même.  C’est elle qui nous permet  de prendre conscience de l’oeuvre de Dieu dans nos vies.


A la lumière du Christ nous pouvons voir  par quelle eau nous sommes ou serons dans quelques instants  purifiés du pêché afin de pouvoir pleinement accéder  à Dieu et son bonheur. A la lumière du Christ nous pouvons nous régénérer dans la confession et le pardon qu’il nous offre chaque fois lorsque nous le lui demandons.


Maintenant nous sommes dans la nuit sur le monde  où la joie éclatante remplit les coeurs de croyants, la joie qui vient de Dieu lui-même, la joie d’être libre, de pouvoir aimer, la joie d’être  libéré de toute entrave  que le péché impose  à la bonne relation  avec Dieu et entre nous.


Nous voici au coeur de la nuit où la lumière chasse  tout sommeil spirituel. Nous voici au coeur de la nuit sur le monde où la lumière casse  tout engourdissement  dans le désir de voir  Dieu et accueillir sa mission pour chacun. 


Nous voici dans la nuit en train de veiller ensemble pour dilater  nos coeurs  aux dimensions de l’amour de Dieu pour tous et donc à porter une telle bonne nouvelle aux extrémités de la terre.

 


 

Pingji et Julie,


Dans quelques instants vous allez recevoir ce geste de l’eau et être inondées d’une telle lumière. Par l’onction de la confirmation une force nouvelle va commencer à agir en vous en vous poussant à être  à votre tour témoins d’une telle renaissance, d’une telle lumière.


Dans la communion  au corps et au sang du Christ, vous aller recevoir la nourriture  céleste avec les autres autour de la même table. La véritable fraternité des enfants d’un même père, car tous frères et soeurs de Jésus.


Le jour de la présentation à la communauté vous avez été  accueillies pour en faire partie. Ce soir au terme d’un long et intense  processus de préparation vous accédez à la plénitude  de la vie chrétienne.  Dans quelques instants, tout ceci va s’accomplir en vous. 


Par le baptême et dans le rite de l’eau, vous mourrez au péché ; vous allez perdre votre souffle pour en trouver un autre celui qui est entièrement  d’inspiration divine.


Mais vous allez continuer  à vivre sous les effets  et sur les  traces du péché originel. Vous allez continuer à mélanger ces deux souffles, un venant de la terre, quand le péché vous menacera de ses ténèbres  et l’autre venant du ciel qui continuera à s’inviter discrètement mais sûrement pour vous conduire à la vraie lumière.  N’ayez pas peur, le Christ vous précédera sur votre route de la vie pour vous accueillir en Galilée des nations, au coeur, à la croisée des chemins   des et des femmes de votre temps.       


Recrées  pour la vie nouvelle, vous aurez à luter contre  le mal. Mais sachez qu’avec le Christ vous ne pourrez qu’être victorieuses.  Communier au corps du Christ c’est communier à sa vie et communier à sa vie c’est communier à sa victoire ; la sienne en vous comme  en  nous tous.
Amen.               

EasyTagCloud v2.4 Free