Site web Rémy Kurowski - 2011/04/24 - Homélie - Célébration œcuménique de Pâques à Enghien

2011/04/24 - Homélie - Célébration œcuménique de Pâques à Enghien

attention open in a new window ImprimerE-mail

La tombe de Jésus est dans un jardin,
quelle curieuse coïncidence !
Il y est revenu mort, sans vie,
Dans ce paradis, lui aussi, perdu,
Depuis si longtemps.
Il y est revenu pour
S’y reposer en silence
Que seulement les anges
Peuvent garantir à imposer

 

Il y est, mais pas pour longtemps
Et quand Marie-Madeleine
L’a vu, elle croyait voir
Le jardinier !
De fait elle ne s’y était pas trompée
Jésus, mort, déposé dans la tombe
Au coeur même d’un paradis perdu
Celui de nos vies perdues, sans lui !

 

Il se trouve désormais
Débout en jardinier
Qui re-cultive la terre
De sa divine semence
Et de toutes les couleurs
Encore plus belles que celles
De l’autre arc-en-ciel
En leur faisant retrouver
l’éclat de lumière, originelle
jaillissant de sa résurrection.

 

Vivre avec lui ou ne pas vivre
N’est pas une option
Comme un accessoire
Que l’on ajoute à l’équipement
D’un appartement ou d’une voiture
Par-ci un enjoliveur, et par-là
Un joli accoudoir

 

Marie a vu un jardinier
Elle l’a bien vu
Mais pas tout de suite
Pas jusqu’au bout, car
c’est jardinier c’est Jésus
Lui-même : Rabbouni !
Ne me touche pas !

 


C’est alors que viennent Pierre et Jean
Alertés par une nouvelle vite colportée.
Ils vont aussi au jardin,
Où le jardin est déjà à l’oeuvre
Eux, ils ne le sont pas encore
Mais vont vite comprendre.
Pierre court moins vite que Jean
Mais Jean est respectueux de Pierre

 

Pierre entre premier, voit, croit !
Et Jean aussi
Le jardinier a déjà bien cultivé
Leur coeur
Ils sont prêts à y laisser pousser
Les fleurs de leur foi !

 

Cela s’appelle :
Vas, ne reste pas là !
Vas, ta foi t’a sauvé !
Vas, pars le dire autour de toi !

 

Du jardin ils passent au large...
De leur vie quotidienne,
Ils s’y trouvent à nouveau pris
Par les activités de la vie sur terre
Métro, bouleau, dodo !
Quel petit bonheur !
C’est trop peu pour un  petit cœur si joli

 

Se déplacer pour chercher
De quoi  vivre et se reposer
Pour pouvoir reprendre
ce même rythme
le lendemain, dans la monotonie
du train-train de la vie ;
en quoi cela nous enivre ?

 

Et pourtant là aussi
Jésus est là,
Lui, le ressuscité,
Lui, l’invité
De leurs coeurs
Lui, leur ami et
Leur libérateur
Il les invite à manger !

 

Quelle bonne idée que
De pouvoir passer du temps
A table.
C’est parce qu’ils ont passé
Du bon temps ensemble
Qu’il peut leur confier
le secret de la vie :
Allez dire aux autres,
c’est en ceci que vous serez
de mes apôtres
mes envoyés, mes ambassadeurs,
de liberté, de paix et d’une grande vie

 


Où est le rêve, où est la foi
Les deux en Dieu
De vous à  moi !

 

Résurrection, événement planétaire,
Historique, événement éternel
Ni vous ni moi on ne peut  le taire.