Site web Rémy Kurowski - 2014/12/04 - Méditation personnelle - Consanguinité

2014/12/04 - Méditation personnelle - Consanguinité

attention open in a new window ImprimerE-mail

Heureuse consanguinité. Conflit sérologique à la suite de la procréation  par les parents porteurs de gênes dans leur sang respectif dont le mélange ne fait pas le bon ménage.

Le sacrifice du Christ est une effusion du  sang de l’amour parfait car divin pour le salut du monde. Le salut devient efficace dans la vie du monde non pas à la suite d’une action magique de la part de Dieu. Il le devient par le mélange de son sang avec notre sang. Comment ? Par notre vie ouverte à sa vie et par conséquent par notre vie offerte à sa vie. Car c’est seulement lorsque les deux vies sont offertes l’une à l’autre que la rencontre véritable car salutaire est possible.

Le mélange du sang divin avec le nôtre est contre la nature. Qui comme Dieu ! La nature humaine ne pourrait pas accéder à Dieu par elle-même. Elle ne le peut que par la grâce. Déjà celle du sacrifice du Christ qui a offert sa vie pour… En ouvrant sa vie de la sorte par toute sa vie et in fine par sa passion et par sa croix, les trois étapes de sa vie qui précédent la résurrection.