Site web Rémy Kurowski - 2015/01/20 - Méditation personnelle - NID de POULE

2015/01/20 - Méditation personnelle - NID de POULE

attention open in a new window ImprimerE-mail

NIDS DE POULE

 Ils sont souvent sur une chaussée mal entretenue,

On s’imagine mal une poule y faire son nid,

Elle pourrait à la limite profiter d’une nuit chaude sans circulation

Mais une fois l’œuf  y  pondu, elle serait obligée de quitter le terrain

De peur de se faire déplumer ; voire plus grave, subir le coup du lapin,

La tête presque entièrement dévissée,


A moins qu’il ne s’agisse d’un autre usage pour la poule,

Car en effet, elle aime bien se nicher dans un trou qui soit à sa taille,

Elle aime bien se prélasser dans les cendres encore chaudes déposées

Contre le mur de la maison de mon enfance

Eclairé et réchauffé  par le soleil de printemps déjà haut en couleur,

Cette poule-là n’y fait pas des œufs, elle s’y prépare, sûrement,

Elle le fait au grand jour, au vu et su de tout le monde, même du coq qui n’est pas loin,

Elle partage la joie d’être en bonne compagnie, celle des cendres encore chaudes

Et du soleil qui réchauffe son plumage,

Les deux sources de chaleur, cendres encore toute chaudes et le soleil presque estival,

 Comme un double foyer, permettent  y poser un regard

Et s’y poser en toute quiétude joyeuse de la ponte déjà venue et à venir.

De bonne humeur du moment parce que avant et après.


Mais pour pondre, elle a besoin de se retirer à l’abri des regards indiscrets et des dangers  pour sa future progéniture.

Rien à voir avec un nid de poule au milieu de la routée asphaltée mais sûrement avec les trous sur les routes de la terre qui  passent devant les habitations et fermes et basse-cours


Le souvenir  lointain de mon enfance transporte des images des nids de poules d’autrefois sur les temps modernes où les routes sont goudronnées et les abords de maisons bétonnés, nulle place possible pour des vrais nids de poules, ceux qui disent les vraies joies d’une ponte passée et ou à venir, en égayant la vie des environs en couleurs jaunes de poussins qui à leur tour apprendront à faire de vrais nids, nids de poules comme nous les aimons tous, chauds, ensoleillés tout juste sortis de nos foyer de vie et d’amour.