Site web Rémy Kurowski - 2015/02/27 - Méditation personnelle - Déchausse

2015/02/27 - Méditation personnelle - Déchausse

attention open in a new window ImprimerE-mail

 Je déchausse, tu dévisses ?

Moi, je déchausse,

Alors que toi, tu dévisses,

 Dit la chaussure au vice,


Le vice bien fixé

N’est pas offusqué,

Content de sa trouvaille, il répond :

Lorsque tu lâches,

Alors que moi, je tenaille ;


Nonobstant la difficulté bien avérée,

La chaussure ne semble pas désarmée

Constate à son tour que ce qui faisait la grandeur sans mesure du vice,

Pour être dans ses bottes, il fallait trouver la mesure de son pied,

Certes, tu visses lorsque tu dévisses, moi je préfère marcher à la mesure de mon pied

Plutôt que de me faire des alliés avec des largesses qui vissent

Et dévissent sans cesse,

Comme si de rien n’en était.