Site web Rémy Kurowski - 2017/07/24 - Méditation personnelle - Primo Levi

2017/07/24 - Méditation personnelle - Primo Levi

attention open in a new window ImprimerE-mail

Si c'est un homme, Pocket, Paris 2005


Le rêve d'Auschwitz : de pouvoir le temps d'un instant être malheureux à la manière des hommes libres


P.233
"Détruire un homme est difficile, presque autant que de le créer"


P. 246
"Aujourd'hui je pense que le seul fait qu'Auschwitz ait pu exister devrait interdire à quiconque, de nos jours, de prononcer le mot de Providence..."


P. 268
"Jamais comme alors  je n'ai compris combien la mort d'un homme est laborieuse"


P  278
"Non, je n'ai pardonné à aucun des coupables, et jamais ni maintenant ni dans l'avenir, je ne leur pardonnerai, à moins qu'il ne s'agisse de quelqu'un qui ait prouvé -...- qu’il est aujourd'hui conscient des fautes et des erreurs du fascisme chez nous et à l'étranger et qu'il est résolu à le condamner et  à les extirper de sa propre conscience et de celle des autres. 

Dans ce cas-là alors, oui, bien que non chrétien, je suis prêt à pardonner, à suivre le précepte juif et chrétien qui engage à pardonner à son ennemi ; mais un ennemi qui se repent n'est plus un ennemi.


279
Certes, on ne peut pas échapper à tous les conditionnements, mais du moins peut-on choisir le conditionnement que l'on préfère.


314
Enfin, ce qui a peut-être  également joué, c'est la volonté que j’ai tenacement conservée, même aux jours les plus sombres, de toujours voir en mes camarades et en moi-même, des hommes et non des choses, et d'éviter ainsi cette humiliation, cette démoralisation totales qui pour beaucoup aboutissait au naufrage spirituel.