Site web Rémy Kurowski - 2017/10/12 - Méditation personnelle - Décompte macabre - Bonjour

2017/10/12 - Méditation personnelle - Décompte macabre - Bonjour

attention open in a new window ImprimerE-mail

Bonjour 

Vous venez pour finir votre vie ici?

Oui, si possible.

Quelles sont les conditions? 

Allons voir!

Êtes-vous marié? 

Non !

donc célibataire 

Oui !

et donc seul.

Oui, seul !

Avez-vous des enfants? 

Non !

Donc pas d'héritiers

Non, pas d'héritiers!


Avez-vous un héritage? 

Non!

Pas d'héritage non plus.

C'est ça !

Comment vous êtes venus ici?

On m'a dit qu'ici c'était quasiment gratuit.

Oui, mais même un court séjour,  il faut que quelqu'un paie 

Et c'est qui alors? 

C'est l'Etat 

C'est gentil, vous pouvez le remercier 

Et vous aussi

Je n’y manquerai pas

Alors aux vues des informations que vous venez de fournir, vous êtes qualifié pour la phase courte. 

C'est-à-dire? 

Vous en avez pour deux semaines chez nous.

Et après? 

Comment après? Après c'est autre chose...

En fait  pour rien ne vous cacher il n'y aura pas d’après. 

Après, il n'y a pas  d’après? Bizarre, normalement après ceci ou cela il y a toujours quelque chose.

Oui, mais cela ne nous regarde plus.

Mais moi cela me regarde madame  et quand je vois comment cela me regarde je ne me sens pas bien.

Pas de problème,   cher monsieur! Pour vous habituer à être en paix, une gentille infirmière spécialisée va commencer tout de suite l'entraînement avec vous. Et en plus elle n'est pas mal.

Mais moi, je suis pas bien. 

Attendez, elle vient et en la regardant vous pouvez imaginer comment cela vous regarde. 

Suivez moi dit-elle ce n'est pas loin,  pour les courts séjours pas de liste d'attente, pas non plus de long couloir. Juste un passage en douceur.

En deux semaines, se dit-il songeur !

Comme s'il avait cherché  à comprendre quelque chose d'important. Mais pas moyen de mettre des mots sur ce quelque chose. En tout cas, il sent que c'est court et long à la fois.