Paul - EasyTagCloud

4 items tagged "Paul"

Résultats 1 à 4 sur 4

2009/04/10, Semaine Sainte - Méditation collective - Chemin de Croix avec St Paul

Category: Partages spirituels proposés en paroisse
Créé le vendredi 10 avril 2009 12:18

Méditations : R.K.

 

Une occasion privilégiée d’approfondir le sens que donne St Paul à la crucifixion et à la Résurrection de Jésus est de renouveler une dévotion qui nourrit la foi des chrétiens depuis de longs siècles, et connaît actuellement un net renouveau.
Sélection des citations bibliques faite par le P. Ronald D. Witherup, prêtre catholique Supérieur général de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice

 

Ouverture (Rm 8,17) «  Et quand nous aurons souffert avec lui, nous serons avec lui dans la gloire ; »
Lire le texte de Isaïe 53, 1-5,  suivi d’une Méditation, et un Chant ou un Répons.

Méditation, R.K. Quatrième chant du serviteur. Paul s’y réfère. Les chrétiens s’en saisissent. Le chemin de croix, comme célébration, n’est pas seulement le mémorial de la passion du Christ. C’est aussi notre proximité avec lui au gré des souffrances que nous endurons et qui font de nous le lieu où la gloire avec le Christ  déjà prend corps.     

 

Première Station : Jésus est condamné à mort
Nous t’adorons, O Christ et nous te bénissons. Par ta Croix, tu as racheté le monde.
Lire (Galates 3, 13-14) et  (1 Cor 2,7-8)    Méditation… Prière… Chant ou Répons.

Méditation R.K.
Mystérieuse est en effet cette destination à la gloire qui passe par tant de choses qui ne sont pas belles, à l’image d’un pendu au gibet comme le sera le Christ. Paul ne cite jamais Pilate, mais sait comment une décision hautement politique, même si elle est acquise au moyen d’un plébiscite « qui voulez-vous que je vous relâche ? »  a eu des effets sur celui qui sera considéré comme « maudit », lui sans péché. 

 

2° Station : Jésus porte sa croix : Nous t’adorons.. O Christ..
(Gal 6,14) et (1 Cor1,17-18) ;.. Méditation… Prière ;.. Cht ou Repons ;

Méditation R.K.
Le langage de la croix qui donne sens a tout, tel est le pari de Paul. Il ne jure que par le Christ mort sur la croix. Il est prêt à tout pour le crier haut et fort.  Et nous où en sommes-nous. ?
Nous qui la portons !

 

3° Station : Jésus tombe pour la première fois. : Nous t’adorons O Christ…
(1 Cor 1, 21-25) et (2 Cor 12-10) … Méditation, .. Prière… Cht ou répons.

Méditation R.K.
La folie du message est bien présente dans cette chute. Et c’est un signal fort : c’est dans la faiblesse qu’il y a de la force ; force de se relever et continuer le chemin !  

 

4° Station : Jésus rencontre sa Mère.   : Nous t’adorons …
(Gal 4,4-5) et ((1 The 2,5-8)     Méditation … Prière ;;; Cht ou Rep.

Méditation R.K.
Marie n’est pas vraiment la préoccupation première de Paul. Elle est cette  femme dont naît le sauveur. « Tout aimable » comme Marie, n’est-ce pas la seule attitude pour s’identifier avec elle! 

 

5° Station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix …. Nous t’adorons ..
(Rm 6,5-11) et (Gal 6,2)…. ; Méditat. …. Prière:… Cht ou Répons ;

Méditation R.K.
« Portez les fardeaux », déjà les siens, mais ceux des autres, sans que l’on puisse compter sur un allégement en retour ? Cela n’a rien d’encourageant, à moins que porter signifie rendre service aux autres et par là, mourir au péché et ainsi vivre à Dieu en Jésus-Christ ?

 

6° Station : Véronique essuie le visage de Jésus : Nous t’adorons…
(1 Cor 12,31-13,4) et (1 Cor 16,14)… Médit… Prière  et Cht ou Rep..

Méditation R.K.
Quelle est cette voie supérieure, et quel lien avec Véronique dont ni les Evangiles ni Paul ne parlent. Cependant Véronique est l’icône de cette voie supérieure dont Paul se fait chantre.

 

7° Station : Jésus tombe pour la deuxième fois. :  Nous t’adorons…
(2 Cor 4,7-11) (1 Cor 2, 1-2)….. Médit…. Prière ;.. Cht ou Rep. 

Méditation R.K.
Ce trésor fragile porté et présenté avec tant de soins, c’est au grès des renoncements et des souffrances qu’il est choyé et  courageusement annoncé. Ce trésor dit l’inconciliable avec les valeurs du monde : prêcher le Christ crucifié c’est crucifiant. Etais-je déjà dans une telle situation crucifiante, certes, je suis tombé, pas de honte à cela, cependant même terrassé, mais pas vaincu... ? 

 

8° Station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem. ;. Nous t’adorons ..
(Rm 6,12-13) (1 Cor 14-12)  (Eph 5,1)….. Medit….. Prière;.. Cht ou Rep..
 
Méditation R.K.
Puisque vous aspirez aux dons spirituels... ce pour quoi que nous sommes ici. Quels dons cherchons nous et surtout quand ils se présentent, sommes-nous en mesure de les accueillir ?

 

9° Station : Jésus tombe pour la troisième fois …Nous t’adorons ;..
(Gal 2,19-20) (2 Cor 11,23-30)… Medit. … Prière;.. Cht ou Rep…

Méditation R.K.
Crucifié avec le Christ, quand le relèvement se fait de plus en plus dur, quand malgré toutes les promesses et prières qui les accompagnent le fait de tomber n’est plus un acte de lâcheté, mais surtout d’épuisement. Ses souffrances à lui, l’Apôtre, sont signe de la configuration au Christ. Et les nôtres, de quoi sont-elles des signes ?

 

10° Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements. Nous t’adorons …
(1 Cor 4, 9-13)(2 cor 5,1-7)… médit… Prière… Cht ou Repons .

Méditation R.K.
Quoi de plus humiliant que d’être « donné en spectacle » au monde. Si terrassante qu’elle soit, l’humiliation touche le corps et affecte l’image de soi, mais peut ne pas affecter la dignité, celle de l’Enfant de Dieu, elle intacte. 

 

11° Station : Jésus est cloué à la croix . :Nous t’adorons ;.
(1 Cor 5, 6-8) (Col 2,13-14) (2 Cor 5,17).  Médit… Prière… Cht ou répons.

Méditation R.K.
Là,  très peu de mots doivent suffire : l’immolation du Christ, nôtre Pâques, fait de nous une nouvelle création. N’est-ce pas un curieux lieu de naissance. 

 

12° Station : Jésus meurt sur la croix ;  Nous t ’adorons …
(Ph 2,5-8)  (Rm 5,8)… Médit… Prière ;.. Cht ou Rep..

Méditation R.K.
Voici l’heure des ténèbres. Les puissances du mal semblent victorieuses. Dieu le Père nous  donne son Fils au temps voulu par lui qui est le temps  propice pour nous, à l’heure où nous en avons le plus besoin. Est-ce facile d’accueillir une telle affirmation et la prendre pour une bonne nouvelle ?

 

13° Station : Jésus est descendu de la croix. Nous t’adorons …
(Col 1,15-20) ( 1 Cor 12,26-27) ;   Médit… Prière….Cht ou Rep ;.

Méditation R.K.
Qu’est-ce un corps sans vie, sinon la trace émouvante et pétrifiante de la vie qui n’est plus. Paul y voit  la tête de l’Eglise, non pas celui qui est mort mais celui qui ressuscitera, or, pour que cela advienne,  il fallait bel et bien qu’il soit mort.  La relation vivifiante en Eglise fait que, lorsqu’un membre souffre, tout le corps souffre avec lui. Pour la gloire c’est pareil. Quelle proximité avec ce Corps !

 

14° Station : Jésus est mis au tombeau. Nous t’adorons..
(1 Cor 15, 1-4a) (Rm 6,4) ;.. Médit…prière… Cht ou Rep.

Méditation R.K.
Qui n’a pas peur du tombeau ? Sauf le mort. Etre enseveli avec le Christ, à première vue, n’est pas une chose très réjouissante. Paul est plein de confiance : Consentir à un tel ensevelissement avec le Christ, c’est déjà marcher dans une nouvelle vie.

 

15° Station : la Résurrection. Nous t’adorons….
(Rm 6,8-9) (1 Cor 15,12-21)  (1 Cor 15, 53-55) ; Medit … Prière… Cht ou Rep… ..

Méditation R.K.
Paul ne peut être plus clair ! La mort est définitivement vaincue. Le Christ dans sa vie fidèle jusqu’au bout l’a emporté et son Père en le ressuscitant d’entre les morts, à mis un sceau sur cette victoire  remportée par Jésus.

 

Exhortation Finale :

Pour conclure, nous laissons à Paul, le dernier mot. Dans cet hymne très célèbre, il nous propose l’exemple à suivre si nous voulons porter notre croix avec le Christ.
(Ph 2,5-11)

Un Chant ou Répons,

 

Conclusion :

Sauve-nous, O Christ, notre Sauveur, par la puissance de la croix.
-Toi qui as sauvé Pierre au milieu des flots, prends pitié de nous.

Prière Finale.

 

2009/01/25 - PAUL RELIT SA CONVERSION DANS SES LETTRES - par le Père Damien Noël

Category: Délégation du Diocèse de Pontoise - Documents liés
Créé le dimanche 25 janvier 2009 13:45
themes Ga 1,11-24 Ep 3,1-9 Ph 3,4-15 1Tm 1,11-16
bien place en judaïsme 14   4-6  
evangile révélé par jésus-christ 11-12 1-4   11
passé de persécuteur 13-14.23   6 13
appel et révélation du fils 15-16 5-6    
retrait à l’écart 16-17      
rencontre des apôtres 18-19      
paul en syrie et cilicie 21      
inconnu des églises de judée 22      
une réputation flatteuse 23-24      
vocation particulière   7-9   12.14-16
gains et pertes     7-9  
connaître le christ pascal     10-11  
poursuivre en vue du prix     12-15  

Ces quatre textes montrent trois constantes dans la relecture que fait Paul de sa propre conversion qui correspondent à autant de points que nous devons constamment vérifier :


1- SON PASSE DE PERSECUTEUR, explicitement évoqué : Ga 1,13-14.23 ; Ph 3,6 ; 1Tm 1,13 (+ 1Co 15,7) ou simplement suggéré, lorsque Paul se dit le dernier des derniers de tous les saints : Ep 3,8, ou le premier des pécheurs, 1Tm 1,15. Paul peut accentuer la description de sa situation initiale en évoquant sa place éminente en judaïsme comme c'est ici le cas aux v 4-6, ainsi qu'en Ga 1,23-24.
La persécution violente n'est peut-être pas la plus redoutable pour l'Eglise. Il en est d'autres, cachées, qui trouvent des complicités jusque parmi ses membres, et qui pourraient conduire à la mort lente. Nous courons tous le risque d'en être complices par nos négligences, nos indifférences, nos lassitudes. La vitalité d'une Eglise ne s'obtient pas par magie, même si nos convictions nous font croire que Dieu est avec elle. Toutes les lettres de Paul nous parlent de ses marches, des dangers, des risques, des menaces, contre lui ou ses coopérateurs, pour que l'Eglise croisse vers son âge adulte.


2- UNE REVELATION DE JESUS-CHRIST, son évangile ne vient pas des hommes mais d'une révélation de Jésus-Christ, Ga 1,11-12 ; sa connaissance du mystère lui vient par révélation, Ep 3,1-4 ; l'évangile de gloire du Dieu bienheureux lui a été confié, Ep 1,4-6 ; 1Tm 1,11 ; 1Tm 1,11.13. En Ph 4, cet élément est directement traduit en termes de répercussion sur l'histoire personnelle de l'apôtre : gains et pertes, décentrement, v 7-9, connaître le Christ pascal, 10-11.
S'il est vrai que Jésus ne s'invente pas et qu'en amont il y a toujours une Eglise qui l'annonce, il n'empêche que Jésus lui-même pose à ses disciples une seule question : " Et vous, que dites-vous que je suis ? " Que ce soit dans les évangiles ou dans les lettres de Paul, la réponse positive à cette question ne dépend jamais de nos intelligences ni de nos générosités, mais aussi de l'éclairage de Dieu, par son Esprit. Ce n'est pas seulement l'apôtre que rencontre le Christ pour le faire apôtre, mais tout homme, pour le faire disciple.


3- UNE VOCATION PARTICULIERE, mis à part, appelé par Dieu qui lui révèle son Fils, afin de l'annoncer aux païens,  Ga 1,15-16 ; les païens sont admis au même héritage, au même corps, à la même promesse en Jésus-Christ par l'évangile, Ep 3,5-6 ; Paul reçoit la grâce d'annoncer aux païens la richesse du Christ, en Ep 3,7-9 ; 1Tm 1,12.14-16, Paul rend compte de la spécificité de sa fonction apostolique par sa rencontre initiale de Jésus Christ. Le Christ le rencontre en tant qu'homme, en amont, peut-être, de sa particularité juive, ce qui pourrait expliquer sa conviction sur le caractère universel de sa mission. Ainsi, 1Tm 1,12.14-16 : Jésus-Christ le prend à son service, lui fait miséricorde, à lui d'abord, comme exemple pour tous les autres.
En Ph 3,12-14, l'apôtre se dit mis en route par sa vision initiale, ce qui ne le met nullement à part puisque, affirme-t-il, il en va de même pour les Philippiens, 15-16. L'apôtre apparaît comme corporellement porteur d'une quête du Christ, caractéristique de tout chrétien. La particularité ne porte pas ici sur la spécificité de l'apôtre par rapport aux membres des communautés, mais sur la spécificité de la vocation chrétienne, commune à l'apôtre et aux chrétiens.
Nous entendons, à travers ses relectures, que l'Apôtre n'est pas un propagandiste mais un témoin, témoin corporel, qui donne chair à Jésus-Christ, à voir et à entendre, figure concrète et vivante d'évangile. Dieu intervient toujours, dans l'histoire du salut, par des figures impliquées, et pas seulement des poteaux indicateurs. Le christianisme n'est pas une sorte de service minimum, mais un trop plein de grâce. Telle nous apparaît la figure de Paul, converti par le Christ sur le chemin de Damas.

   

2009/01/25 - Texte sur la conversion de Saint Paul - par le pasteur Jacques Buchhold

Category: Délégation du Diocèse de Pontoise - Documents liés
Créé le dimanche 25 janvier 2009 13:44

Saul « était en chemin et approchait de Damas, nous dit le texte des Actes des Apôtres, quand, soudain, une lumière venant du ciel resplendit tout autour de lui. Il tomba à terre et entendit une voix qui lui disait : Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ? » (Ac 9.3-4).

Saul ne répondra pas à la question, directement du moins. Lui qui croyait se rendre à Damas en service commandé pour le Dieu de ses pères, fait face à cette vision, à cet être qui lui reproche le but de son voyage. Et l’on comprend son cri : « Qui es-tu, Seigneur ? »

Certes, le mot « Seigneur » est souvent utilisé dans le Nouveau Testament et dans le grec classique comme une formule de politesse que l’on adresse à une personne haute en dignité : un maître, un roi, un empereur. Mais le mot est employé, dans notre même passage des Actes, à six autres reprises et toujours pour désigner le Seigneur Jésus. C’est aussi ce titre que l’apôtre Paul utilisera plus tard, dans ses épîtres, pour désigner Jésus. Or, c’est par ce nom de Seigneur que les Juifs ont systématiquement remplacé celui de Yahwé, qui ne leur était pas permis de prononcer, lorsqu’il lisait la Thora, l’Ancien Testament, dans la synagogue.

Comment donc ne pas comprendre la portée de l’exclamation de Paul sur le chemin de Damas : « Qui es-tu, Seigneur ? » C’est sa compréhension même de Dieu qui est en jeu !
La réponse a fini par le désarçonner : « Moi, je suis Jésus, celui que, toi, tu persécutes » (9.5).

Paul est l’homme qui a vu Dieu, Yahwé, et ce Dieu-là, c’est Jésus qu’il persécute ! On comprend qu’il lui faudra quelques jours avant de voir à nouveau, le temps de revoir toute sa théologie.

Non ! ce n’est pas par le respect strict et même engagé de la Loi de Moïse qu’un homme peut être en règle avec Dieu ; c’est par la seule confiance en Jésus-Christ, l’homme-Dieu qui a vaincu le péché et la mort. Non ! le salut n’est pas une question de circoncision, de pureté rituelle ou d’observation acharnée mais impossible des commandements divins, c’est un don de la grâce de Dieu qui change réellement et concrètement la vie. Non ! l’appartenance au seul Dieu et Seigneur Jésus-Christ n’est plus liée à l’appartenance au peuple de la Thora, de la Loi ; elle est offerte à tout homme qui croit, qu’il soit Juif ou païen, esclave ou libre, riche ou pauvre, homme ou femme.
 Le pharisien Saul a dû revoir sa théologie.

Son zèle amer s’est transformé en passion pour l’Évangile du salut. Sa vision restreinte du peuple de Dieu s’est changée en une perspective universelle :

Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre, écrit-il. J’ai été avec les juifs comme un Juif, pour gagner les Juifs, avec ceux qui sont assujettis à la Loi comme si je l’étais, - alors même que moi-même je ne le suis pas - , pour gagner ceux qui sont assujettis à la loi ; avec ceux qui sont sans loi, comme si j’étais sans loi, - alors que je ne suis pas sans loi de Dieu, puisque Christ est ma loi -, pour gagner ceux qui sont sans loi (1 Co 9.19-21).

Car, par l’incroyable grâce de Dieu, le persécuteur du Christ et de son Église est devenu l’apôtre prototype des païens qui ont cru, de tous ces hommes et ces femmes qui étaient exclus des alliances d’Israël, qui étaient sans espérance et sans Dieu dans le monde mais qui, par la seule grâce de Dieu, ont été appelés à son glorieux salut. N’est-ce pas précisément cela que l’apôtre écrira plus tard, dans sa première épître à Timothée :

15 La parole que voici est certaine, elle mérite d’être reçue sans réserve : « Jésus-Christ est venu dans ce monde pour *sauver des pécheurs. » Je suis, pour ma part, l’exemple-type d’entre eux. 16 Mais Dieu a eu pitié de moi pour cette raison : Jésus-Christ a voulu, en moi, l’exemple-type des pécheurs, montrer toute l’étendue de sa patience, pour que je serve d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour accéder à la vie éternelle (1 Tm 1.15-16).

2006/01/07 - Homélie - « PAIENS ASSOCIES»

Category: Homélies prononcées par le Père Rémy
Créé le samedi 7 janvier 2006 15:26



1° Paul parlait des non - Juifs.

Nous en sommes pour a plupart statistiquement, des descendants  de ces païens-là.
Nous somme associés au même héritage.

2° Alors que certains qui au cœur même de la foi juive découvre le Christ, en sont des héritiers directs  et passet « naturellement »  de l’un à l’autre, c’est comme cela qu’ils vivent cette appel au baptême chrétien, c’est comme cela qu’il le ressentent et le disent.
 
Ils passent dans une sorte de plénitude d’accomplissement des promesses dont les prophètes abreuvent les lecteurs et les auditeurs attentifs et assidus, promesses qui prennent corps  dans la personne du Christ lui-même.

3° Nous avons aussi à accompagner « le païen » qui sommeille en nous, pour qu’il se sente aussi associé au même héritage.
Nous avons aussi à accompagner  ceux qui sont des néo-païens (culturellement héritiers chrétiens).
Nous les rencontrons dans les célébrations des funérailles, des mariages, même de baptêmes et bien d’autres.  Et quoi dire de Noël de Pâques et d’autres Toussaints.

Nous les côtoyons toujours les jours.

 

4° L’Etoile qui guidait les mages, brille également sur le firmament de la vie de biens de « païens » d’aujourd’hui qui ne sont pas  insensibles à la beauté de son éclat ni à la vérité que cette étoile éclaire de son éclat divin.

 5° Comment nous les aidons à déchiffrer le code qui leur permettrait d’accéder à la lumière.
Le code qui donne accès à la vie dans la justice et dans la paix, tout immergé dans l’amour bienveillant de Dieu.
Le code qui se trouve dans l’Evangile que nous avons à annoncer et ceci de mille façons.     

EasyTagCloud v2.4 Free